• Déménager pratique

    Déménager pratique

    Aujourd'hui, quelques petites astuces pour déménager organisée.

    Nous avons récupéré les cartons dès que nous avons eu l'AR tamponné de notre préavis. Parce que 3 mois, ça passe hyper vite.

    C'est déjà prise de tête de préparer ses affaires pour des vacances, alors déménager, n'en parlons pas.

    3 mois avant le grand jour, nous avons récupéré des cartons. Pour ça, c'est rapide. Nous avons notre coin à nous... les zones commerciales. Derrière les magasins (jouets, puériculture, vêtements...), vous avez les stocks de cartons jetés. En général ils sont propres, pliés proprement... Nous demandons avant, au personnel. En principe il n'y a pas de problème. Et si besoin, nous savons que nous pouvons venir nous resservir.

    Avec Lhom nous déménageons nous-même. Nous ne passons jamais par une société de déménagement. Question d'économie.

    Le matériel

    Nous rassemblons dans un coin du logement tout le nécessaire au déménagement. Pour l'appartement, pas vraiment le choix, tout était dans le salon.

    • des cartons de différentes tailles (je les trie en fonction des tailles pour gagner du temps),
    • des caisses pliables,
    • des couvertures de protection,
    • des journaux,
    • des ciseaux,
    • du ruban adhésif (j'en utilise généralement 2 : le marron et le "fragile")
    • du papier bulles
    • des gros feutres

    Je commence les cartons dès le début du préavis. Il y a toujours des choses que nous n'utilisons pas tout le temps, et je pars du principe qu'on peut bien s'en passer 3 mois. Sinon nous n'emballerions rien avant. En priorité, mes livres (je garde juste de quoi lire les prochains mois et ça suffit).

    Déménager pratique

    Après les tris de ces 2 dernières années, le nombre de cartons de livres a diminué de plus de moitié. Ce qui nous permet de démonter de suite les bibliothèques. Et en moins d'une heure l'entrée était vidée.

    Vient ensuite notre buffet. Nous n'y mettons que la vaisselle qui sert occasionnellement (apéritifs, repas...). La vaisselle courante est rangée dans les meubles de cuisine.

    Les papiers

    Dès le début, je me crée une sous-chemise "déménagement", dans laquelle je glisse tous les papiers importants dont j'aurais besoin tout au long du déménagement et ceux utiles pour l'état des lieux (EDL d'entrée, les papiers pour la réservation du camion, liste des volontaires pour aider quand il y en a...). Ici je la glisse dans mon parapheur annuel au mois où nous quittons le logement.

    Je fais également une sous-chemise "nouveau logement" pour tous les papiers qui pourraient être utiles pour l'emménagement. Parce que je vous l'ai déjà dit, mais ici, nous rendons les clés de l'appartement fin mai, pour n'avoir les clés de la maison qu'en juillet, si le chantier est terminé.

    Les cartons

    Lorsque je fais mes cartons, je le fais de façon méthodique. Pas envie de passer des heures à chercher quelque chose au moment de l'emménagement.

    Chaque carton ne va que dans une pièce. Je n'éparpille pas sous prétexte qu'il reste de la place dans le carton. Mes cartons, c'est Tetris, mais pas dans le n'importe quoi he et surtout, je ne laisse jamais aucun vide. Je comble avec des journaux, des vieux chiffons, des vêtements...

    Dans le nouveau logement, nous aurons donc :

    • une entrée,
    • une cuisine,
    • un séjour,
    • un WC,
    • un garage,
    • 3 chambre (nous, Moustik et BB3),
    • une salle de bains

    Sur chaque carton, je note :

    • la pièce à laquelle est destiné le contenu. Quand Lhom arrivera à la maison, il n'aura qu'à les répartir dans les pièces indiquées sur les cartons. Ce qui évite d'encombrer un seul coin du logement, de tout entasser (comme ses "potes" nous ont fait une année).
    • le contenu précis.
    • le numéro. Ça me permet de savoir s'il manque un carton à l'arrivée. C'est du vécu, des "potes" de Lhom qui ont perdu des cartons de vaisselle, comme par hasard sur un trajet où Lhom les a laissé partir devant et où moi j'attendais tranquillement au nouveau logement en me demandant ce qu'ils pouvaient bien faire. Et bien sûr, ils sont arrivés plus d'une heure trente après alors que le trajet ne faisait que 20 minutes, sous prétexte d'un détour chez l'un d'eux. L'avantage c'est que si vous passez par des professionnels, s'ils vous demandent le nombre de cartons, vous saurez combien vous en avez.

    Les astuces

    Pour économiser un maximum, j'utilise les vieux vêtements, les vieux chiffons pour rembourrer certains cartons, protéger certains objets.

    Les vieilles couvertures, les vieux plaids... nous servent à protéger les écrans, les miroirs, les grands cadres...

    De toute façon, je suis bien obligée d'emballer les vêtements. Du coup, j'économise le papier bulles, les cartons de vêtements qui peuvent vite devenir lourds.

    Pour les meubles, nous mettons tout ce qui est vis, boulons... de chaque meuble, dans une pochette plastique ou un sac congélation, et nous le collons sur une paroi du meuble correspondant.

    Pour les vêtements sur cintres, plutôt que de tout mettre dans des cartons, je prends des sacs poubelles. Je fais un trou dans le fond du sac, je passe mes cintres et j'attache en bas. Comme je ne peux pas porter les cartons en plus en ce moment, ça fait toujours ça que je peux prendre.

    Déménager pratique

    Nos affaires des derniers jours

    Plusieurs jours avant, je prépare dans une valise, les affaires de chacun (une "valise" par membre de la famille) ainsi que les trousses de toilettes (gel douche, nouvelle brosse à dents, dentifrice, serviette et gant de toilette, rasoir...). Et je ne les range surtout pas avec le reste des cartons pour éviter que ce soit emporté en même temps.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

     

     

    « Ca déménage par iciMon 6me mois »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :