• Femmes enceintes, relativisez

    A toutes ces futures mamans qui se plaignent de petites futilités comme devoir faire le test d'O'Sullivan, devoir faire une prise de sang chaque mois...

    Aujourd'hui, pas d'article organisation ou autre. J'ai juste besoin de pousser un énorme coup de gueule parce que j'en ai gros sur la patate quand je lis les statuts facebook, articles de blogs de la majorité des futures mamans.

    Quand je vois toutes ces femmes enceintes qui se plaignent de la moindre contrariété de la grossesse (nausées, prises de sang, test d'O'Sullivan, prise de poids, remontées acides...), ça me fout juste en colère.

    Je suis surtout en colère de voir des futures mamans dont la grossesse se passent plutôt bien (pas de soucis pour la vie de bébé, ni pour celle de maman, pas de grossesse contraignante...), qui peuvent vivre comme quand elles ne sont pas enceintes, et qu'elles passent leur temps à se plaindre. Oui, certaines passent vraiment leur temps à se plaindre de tout et de rien. Celles qui publient genre 1 à 3 statuts Facebook par jour pour se plaindre du moindre petit maux de grossesse. Je ne parle pas de ces futures mamans qui demandent des astuces, des conseils... non, je parle vraiment des chochottes. Celles qui, dès qu'elles ont pissé et vu apparaitre 2 bandes, font chier la terre entière pour la moindre petite chose. Genre la meuf qui sort du laboratoire avec ses résultats pour la prise de sang confirmant sa grossesse, et à peine la porte du laboratoire franchie, crie à qui veut l'entendre qu'elle ne peut plus porter un classeur ou lever le bras, parce qu'elle est enceinte. Ne rigolez pas, je parle en connaissance de cause.

    Parce que mesdames, si vous ne vouliez pas subir la moindre contrariété due à la grossesse, pourquoi être tombée enceinte ? Vous saviez, quand vous avez voulu un bébé bien à vous et à votre moitié, que vous alliez devoir passer par la case "grossesse". Sinon il vous restait l'adoption, l'enlèvement... mais non. Vous, vous avez opté pour la grossesse.

    Vous saviez que vous alliez prendre du poids ? Vous ne vous imaginiez quand même pas rester pendant 9 mois à votre poids initial ?

    Vous saviez que vous risquiez d'être malade, d'avoir des nausées... ? Ce n'est pas obligatoire, mais c'est fréquent. Vous pouviez au mieux, espérer que ça ne vous arrive pas.

    Il y a donc ces futures mamans, dont la grossesse se passe sans trop de difficultés, qui, même enceinte, continuent de travailler, de sortir, de voyager...

    Oui vous gerbez, oui vous avez grossi, oui vous devez vous faire piquer régulièrement... mais vous l'avez voulu quand même. Non parce que si vous ne l'aviez pas voulue cette grossesse : la pilule, les autres moyens de contraceptions, l'avortement... ça existe. Perso, en 9 ans avec Lhom, je ne suis tombée enceinte que quand on l'a voulu. Jamais eu d'accident... et si un accident était arrivé, parce que oui, ça peut arriver, et que nous n'avions pas voulu poursuivre cette grossesse, il y avait des solutions.

    Femmes enceintes, relativisez

    Ce que je veux dire c'est que, vous avez voulu un enfant ou vous avez voulu poursuivre une grossesse, c'est votre choix au final.

    La femme qui passe des années à essayer de tomber enceinte sans y arriver, elle vous envie.

    La femme qui sait qu'elle ne pourra jamais avoir d'enfant, elle vous envie.

    La femme qui passe sa grossesse allongée, elle rêverait elle, de pouvoir se lever ne serait-ce que cinq minutes pour pouvoir jouer avec ses enfants, les emmener à l'école. Elle ne se plaindrait pas de bosser au lieu d'être coincée dans son lit ou son canapé H24.

    La femme qui passe sa grossesse au fond de son lit, pour finir par perdre son bébé (au 1er, 2me, 3me ou à terme peu importe. La douleur est là). Elle vous envie.

    La femme qui accouche d'un bébé sans vie, elle vous envie.

    La femme qui perd un enfant, vous envie aussi.

    Que vous vous plaigniez, libre à vous. Mais faites le chez vous, discrètement. Parce que personne, ne vous a obligé à vivre ça.

    Lorsque l'envie vous prend de vous plaindre, prenez 5 minutes à vous dire "et si ma grossesse se passait mal. Si ce bébé, je ne l'avais finalement jamais. Si ma vie était mise en danger pendant l'accouchement...". Pensez à toutes ces choses qui pourraient vous arriver, qui arrivent à des milliers de femmes chaque jour, pendant que vous, vous vous plaigniez des maux de grossesse dont souffrent presque toutes les femmes enceintes du monde.

    Parce que oui ça arrive, oui ça pourrait vous arriver. Et que chaque jour, quand vous vous plaigniez en public, il y a des femmes qui souffrent en silence.

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    « Le plan de classementMon classeur Projets et Loisirs »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 8 Septembre 2014 à 12:00
    Bonsoir a toi :-) , Cette article, franchement, donne a réfléchir . Surtout la fin . Tu as su mettre les mots sur des points poignants que forcément tous le monde ne pense pas . Et pour sa chapeau!! ;-) La grossesse je suis en plein dedans, et je suis ravie de pouvoir la vivre pleinement , avec ou sans les nausées, les maux de dos, les tournis coti et tournis cota Lol et j'en passe .. :-) Beaucoup de femmes, surtout celles qui se plaignent comme tu le mentionnes dans ton article devrait vraiment lire ton article et réfléchirait a deux fois avant de poster a tort et a travers pour obtenir de la compassion en grande partie . Bonne soirée a toi et je suis ravie de te suivre chaque jours :-) a bientôt .
    2
    Blue Moon
    Lundi 8 Septembre 2014 à 12:00
    La grossesse, c’est tout de même un grand bouleversement physique et émotionnel, que chacune vit et accepte à sa manière, et selon sa sensibilité. C'est très très agaçant d'entendre à longueur de journée que la grossesse ce n'est, je cite "que du bonheur" et l'accouchement le "plus beau moment de la vie d'une femme", quand c'est en réalité beaucoup de maux taboos et une boucherie hallucinante. Adopter le prétexte du "il y a pire" pour éviter à tout prix d'en parler, je trouve ça d'un archaïsme assez impressionnant... Je veux bien que certaines arrêtent de se plaindre quand on atteint les 3 statuts FB par jour, en revanche il serait bien de ne plus pratiquer la langue de bois de manière générale auprès de l’entourage pour faire bonne figure...la grossesse, NON, ce n’est pas que du bonheur ! En en parlant, on évite justement aux jeunes générations d'être surprise quand ça sera leur tour, et aux hommes d'aller boire un coup avec les potes loin de la maison à la moindre montée d'hormones....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :