• Les gens sont tellement cons

    Hier soir, en rentrant du boulot, Moustik vient me faire un câlin.

    Tout en étant assis sur mes genoux, il commence à dessiner. Depuis jeudi soir, il a de la fièvre. Quand il fait tomber son stylo et sa feuille, habituée à ce qu'il remue énormément quand il est sur mes genoux, je pense de suite qu'il essaye de se pencher pour la ramasser. Il ne me faudra qu'une seconde pour réaliser qu'il convulse. Comme la fois précédente, je rejoins Lhom à l'étage. Je prépare la dose de Valium prescrite lors de la première crise. Moustik installé confortablement sur le canapé, sur le côté, je lui injecte la dose de valium pendant que Lhom appelle les pompiers.

    Une fois les pompiers arrivés, nous reprenons la température de Moustik... 39,7°C. Le pouls est à 150. La crise de convulsions n'aura duré cette fois "que" 20 minutes (contre plus de 2 h la première fois). Les pompiers nous emmènent à nouveau à l'hôpital. Nous y resterons moins d'1 h 30. Il s'avère que Moustik a une otite, donc rien d'inquiétant en dehors des crises qui sont toujours impressionnantes. Surtout quand Moustik vomi et devient tout gris. A ce moment là j'avoue, j'ai juste envie de pleurer.

    1338246874.jpgAux urgences, nous sommes dans un box commun. 2 brancards séparés par un rideau. Le brancard voisin, c'est une femme avec ses 3 enfants. Le médecin leur demandera à plusieurs reprises de se mettre plus en retrait pour que chacun ai son intimité, mais évidemment, dès le départ du médecin, les filles de la femme se remettent à côté du rideau. Soudain j'entends l'une des filles dire à sa sœur :

    - Il a quel âge le petit à côté ?

    - J'en sais rien moi.

    Encore heureux qu'elle n'en sache rien. Parce que dans le cas contraire, ça m'aurait inquiété quand même. Sa sœur lui dit :

    - Non mais t'as vu sa mère sérieux ? Ça m'a choqué.

    Moi c'est la connerie de cette merdeuse qui me choque. Et peut être plus le fait que la mère ne dise rien, sachant qu'un rideau, ça n'empêche pas d'entendre.

    - Non mais ça t'as pas choqué toi ? T'as vu son petit comme il est déjà grand. Elle a quoi ? 24 ans ? C'est choquant sérieux.

    - Oui c'est bon chut.

    - Non mais t'es pas choquée toi ? Moi je suis choquée sérieux. A 24 ans avoir un enfant de cet âge là, moi ça me choque.

    J'ai pris sur moi, et je n'ai pas remis cette petite conne à sa place. Petite conne qui d'apparence fait moins de 18 ans et était habillée comme une habituée des bords de la nationale. Sa soeur lui fait d'ailleurs signe de se taire. La mère ne dit rien.

    Lorsque Lhom arrive, la mère et ses trois enfants ne sont plus là. Ils ont été emmenés dans le couloir, juste à côté de la porte du box. Je raconte ça à Lhom. D'un côté, c'est flatteur qu'on me donne 24 ans alors que je vais fêter mes 29 ans dans quelques jours. En revanche, entendre cette petite conne dire ça, ça m'a surtout donné envie de coller une bonne raclée à sa mère (à sa fille aussi au passage). Je raconte donc à Lhom cette conversation qui respire la bonne éducation. Et sachant qu'elle est juste à côté de la porte, je ne me gêne pas pour dire à Lhom :

    - Qu'on me rajeunisse, ça ne me dérange pas du tout. Mais qu'on critique, surtout quand on ne sait rien et qu'on a tord, ça m'énerve vraiment. Et la mère, juste là qui ne remet même pas sa fille en place, ça prouve à quel point elle éduque bien ses gosses celle là.

    Autant vous dire que lorsque je suis sortie du box, les 4 paires d'yeux étaient braqués sur moi

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « Ca déménageQuand la température monte... »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    ahahah c'était bien fait non? Les petites jeunes peuvent dire de grosses conneries, on peut expliquer, on peut pardonner! Mais la mère qui ne dit rien, moi j'aurais demandé à ma fille d'aller s'excuser...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :