• Mes enfants et leur droit à l'image

    A l'instant où j'écris cet article, je suis d'une humeur massacrante.

    Massacrante étant franchement très faible pour représenter ma rage colère.

    Moi, la mère de Moustik, je refuse et ce depuis sa naissance, d'exposer mon enfant sur Internet.

    Alors oui, on peut penser que je suis parano, que j'en fais trop. Mais chacun a ses raisons.

    Ça me fout hors de moi quand je tombe sur des photos de Moustik publiées par des tiers, souvent des inconnus, sur Internet.

    Parce que j'estime que si moi sa mère, je refuse que ça se fasse, ce n'est pas pour que le premier con qui passe, s'octroie ce droit. Parce que diffuser la photo d'un tiers sans son autorisation ou sans l'autorisation de son représentant légal, non ce n'est pas permis.

    droit-a-l-image-des-mineurs.jpg

    Alors merde, ça ne coûte rien de faire comme moi. Rogner les photos, floutez les visages... Que des parents veuillent exhiber leur enfant sur Internet, je respect, à défaut d'approuver. Mais qu'on respecte aussi mes choix.

    Depuis la rentrée scolaire, les photos où Moustik apparait, se multiplient sur les réseaux sociaux. Bien sûr que Moustik est rarement tagué voir jamais sur les photos. Mais pour moi ça ne fait aucune différence. Que les parents veuillent partager les photos de la kermesse, du goûter, de la sortie scolaire de leur enfant, grand bien leur fasse. Mais qu'ils respectent mes choix et mon enfant.

    Et puis, si aujourd'hui je fais cet article, c'est bien que les photos que j'ai trouvées de Moustik ne sont pas uniquement partagées avec les "amis" puisque ces gens ne sont pas dans mes contacts. Si moi, je suis tombée dessus, n'importe qui peut les voir.

    droit-a-l-image-des-mineurs--jpg

    C'est un peu comme son prénom. Personne ne sait comment s'appelle Moustik. Même sur mon profil Facebook, pourtant accessible aux amis, je parle de mon enfant en le désignant "Moustik". Même quand je vous poste des photos des invitations de son anniversaire je crée un modèle spécial avec un nom différent.

    Parce qu'en tant qu'être humain, Moustik a la liberté d'expression et le choix. Et en exposant mon enfant sur Internet, j'estime bafouer ses droits. Non ce n'est pas "qu'un" enfant, c'est un être humain avant tout. Un Homme avec des droits, des libertés... Alors non, je ne veux pas de photos de lui sur Internet.

    C'est un choix que j'ai fais, que Lhom a entièrement approuvé.

    Parce que j'estime que diffuser des photos de ses enfants sur Internet ça peut être dangereux.

    Parce que Moustik n'est pas un trophée. Et oui il a le droit de choisir s'il veut ou non être vu sur la toile.

    Parce que je veux protéger mon enfant et sa vie privée.

    Parce que je veux protéger mon enfant de la reconnaissance faciale.

    Parce que j'essaye d'inculquer des valeurs à mon enfant. Et que pour lui apprendre le respect, il faut déjà que je lui en témoigne. Respecter son droit à l'image, ça compte aussi.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « Offrez des bijoux uniques et originaux avec Bijoux Chérie [concours]Un MAGICBED à gagner »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Floflo
    Jeudi 9 Janvier 2014 à 12:00
    bel article ! souffle un bon coup maintenant, car je pense que tu as du serrer les dents en écrivant cela ! bonne journée
    2
    Samedi 18 Janvier 2014 à 12:00
    Tu as totalement raison de ne pas exposer Moustik!!! Nous n'avons pas vécu avec internet dès la naissance et nous ne connaissons pas encore les conséquences des expositions de bébés. Cependant, il y a fort à penser que ça se retournera un jour ou l'autre contre eux (nos bébés). Ils ont le droit de disposer de leur image comme ils l'entendent. Nous sommes leurs parents et nous nous devons de les protéger!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :