• Moustik fait ses crises

    Et finalement, je préfère quand il fait ses crises habituelles (caprices...).

    Mardi midi, en rentrant du boulot, Lhom me dit que Moustik a de la fièvre. Je vérifie donc et il n'était plus chaud. Prise de température ok. Il me dit qu'il ne lui avait rien donné, qu'il attendait que je rentre.

    Mardi soir, la fièvre de Moustik n'était pas réapparue. 21 h, je le mets au lit avec le rituel du soir... Vers 1 h 45 du matin, en passant devant sa chambre, je vois la lumière allumée. J’entrouvre la porte et ne voyant rien d'inquiétant, je reste quelques instants derrière sa porte à le regarder. Je vois qu'il cherche le sommeil. J'attends tranquillement qu'il se rendorme pour éteindre sa lumière. Puis je referme ma porte et vais me coucher.

    3 h 13, je l'entends gémir. Je me lève immédiatement et vais à sa chambre. J'essaye de le calmer mais rien n'y fait. Il continue de gémir, mais n'ouvre pas les yeux. Voyant qu'il est impossible de le réveiller, je commence vraiment à m'inquiéter. S'il n'émettait pas le moindre son, à voir son corps on pourrait le croire mort. J'appelle Lhom. En soulevant la tête de Moustik, j'avais vu son oreiller tout tâché. J'essaye donc de porter Moustik, mais tous ses membres sont si raides, que je n'y parviens même pas. Nous l'emmenons à la salle de bains pour lui passer un gant d'eau sur la tête. Ses membres étaient redevenus normaux. Lhom tenait Moustik contre son torse, sa tête sur son épaule, lorsque soudain ses membres se raidissent à nouveau. Il a sa langue entre ses dents, nous essayons de lui ouvrir les yeux histoire de voir ses pupilles, mais impossible. Je finis par le prendre dans mes bras puis, une fois les membres détendus, je l'allonge sur le canapé. La crise est passée. Malgré tout, je décide de le laisser encore un moment sur le canapé avec nous. Il n'a toujours pas ouvert les yeux et a toujours sa langue entre ses dents.

    convulsion.jpgAu bout d'un long moment, je décide de le prendre avec moi dans le lit histoire de le surveiller toute la nuit. Il n'y a pas eu de nouvelles crises. Il semble cette fois, s'être endormi pour de bon. Je tente donc de le prendre dans mes bras pour le porter jusqu'à notre chambre. A ce moment là, nouvelle crise. Ses membres se raidissent. J'arrive à le mettre contre moi. Ses yeux sont à peine entrouverts mais je n'arrive pas à voir ses pupilles. Il penche sa tête légèrement en arrière et d'un coup, il est animé de secousses qui agitent de façon symétriques ses membres. Il bave... Immédiatement Lhom saisi le téléphone pour appeler les pompiers. Je lui explique donc que Moustik convulse. Et pendant qu'il parle avec le pompier, j'installe confortablement Moustik sur le canapé, calé par les coussins, sur le côté. Ils essayent de nous mettre en relation avec le SAMU. Mais après quelques instants d'attente, ils nous disent qu'ils vont venir.

    Le temps d'attente a semblé durer une éternité. Lhom a eu le temps de s'habiller, d'aller fumer une cigarette... A peine ont-ils franchi la porte, que les convulsions reprennent. Ils prennent la température de Moustik qui est maintenant à 38,3 contre 38,6 avant leur arrivée. La crise se calme, ils nous expliquent que c'est banal. Chose que nous savons, mais c'était tellement impressionnant puis surtout, ça durait depuis un petit moment. Puis ils nous disent qu'il n'y a pas de raison de l'hospitaliser... Pendant qu'ils appellent pour donner les détails de l'intervention, Moustik convulse à nouveau. Finalement, ils nous conduiront à l’hôpital à 4 h 48. Avant de démarrer, ils donnent du valium à Moustik. Il sera prit en charge à 5 h. Immédiatement, ils nous disent qu'ils vont le garder en pédiatrie pendant 24 à 48 h pour surveillance et que je dois rester. Lhom est également autorisé à rester pour cette nuit. Forcément, vu l'heure, ils n'allaient pas lui dire de revenir dans 2 ou 3 heures.

    Mercredi, pour la première journée, Moustik a eu des pics de température allant de 38 à 41°. Nous étions déjà habitués à des 41,3 ou 41,7 avec lui, mais c'était la première fois qu'il convulsait. Faut dire que la montée en température a été très rapide cette fois. Comme les crises ont duré longtemps d'après eux, et qu'il y en a eu beaucoup, ils décident de nous garder une nuit de plus et en fonction des résultats des divers examens, nous pourrons sortir ou pas le lendemain matin. Il a donc eu un EEG qui s'est révélé normal. Donc pas de convulsions liées à l'épilepsie. Des prises de sang... Jeudi matin, ils lui feront des analyses d'urines qui se révèleront normales également.

    A 17 h, nous sommes donc libérées avec une ordonnance pour du valium en cas de nouvelle crise avec consigne d'appeler le SAMU dès la prise de valium pour connaitre la marche à suivre.

    Rassurez-vous, la fièvre n'empêche pas Moustik de faire toujours autant de bêtises. Le personnel a été très sympa. Ils ont trouvés Moustik très avancé pour son âge, très dégourdi, il comprend tout ce qu'on lui dit, tout ce qu'on lui demande, il parle très bien (et trop parfois )...

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « Insérer le badge facebook de votre blogPréparer ses impôts »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Avril 2012 à 12:00
    et ben , pauvre ti loulou !!!! C'est dû à quoi ces crises ? il vous en avait déjà fait ??
    2
    Vendredi 27 Avril 2012 à 12:00
    ouaouh quel calme!! mais à quoi est ce du??? convulser à une fièvre si basse... en tout cas bravo pour votre sang froid
    3
    Dimanche 29 Avril 2012 à 12:00
    Mais pourquoi donc ferait-il de la fièvre comme ça ?? C'est très intrigant... En tout cas souhaitons lui un bon rétablissement ^^
    4
    desperate active wif
    Mardi 14 Août 2012 à 12:00
    Bonjour, je suis sur votre blog et je lis que votrte enfant fait des convulsion à cause de la fièvre. Ba je suis un peu rassurée de savoir que je ne suis pas la seule a avoir cela. Ma fille aussi convulse, ca a commencé quand elle a eu 1 an a cause de la grippe A, aujourd'hui elle a bientot 4 ans, et a fait au total 3 crises. Il est vrai que c'est impressionnant car ma fille devenait bleue et limite avait le regarde dans le vide, l'impression qu'elle etait "ailleurs". Et effectivement c'est du a la monté rapide de la fievre. Donc dès qu'elle a de la fièvre, je suis a la surveiller toute les heures et controler sa temperature. Car lorsqu'elle a de la fievre elle ne fait jamais 38.5 mais monte a 40.5 °C. en tout cas bon courage et comme vous dites jsuqu'a ses 6ans voir ans, il faudra que je la surveille. bonne continuation
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :