• Pourquoi je suis contre la diminution du congé parental

    Aujourd'hui, une bataille dans laquelle je me suis engagée, la lutte contre la diminution du congé parental. Je vous explique tout ici...

    Pourquoi je suis contre la diminution du congé parental

    Vous en entendez parler de partout en ce moment, pour combler davantage le trou du budget de la Sécurité Sociale, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures.

    Le trou de la Sécu, j'en entends parler depuis le collège. Et pour combler ce soit-disant trou, ils ont décidé de trancher sec dans la branche famille, qui pourtant n'est pas celle qui cause le plus grand déficit.

    Ce qu'il faut savoir sur le congé parental, et que beaucoup semble ignorer : le congé parental pouvait déjà être partagé entre les parents. Peu d'hommes le prennent, certes, mais ce n'est certainement pas parce que la loi le leur interdisait. Loin de là.

    En règle générale, l'homme rapporte un salaire plus important que la femme. Chez nous, moi en intérim depuis 2008 à temps plein (toujours des longues missions) et lui en CDI. Moi au SMIC (mais en net ça fait moins d'un SMIC puisque l'intérim n'est payé que sur les heures réellement travaillée), lui presque au double de mon salaire. Si j'avais du prendre un congé parental, dire que c'est moi qui continuait de bosser pendant qu'il gardait Moustik aurait été LE moyen de finir à la rue.

    Avant on avait le choix de prendre ou non ces 3 ans (dès le second, 6 au 1er), on avait aussi le choix de partager avec le père, que ce soit papa qui prenne plutôt que maman. Le couple décidait et personne n'obligeait personne.

    En juillet, ils ont déjà supprimé 6 mois de congé parental. Pour les naissances à partir du 1er octobre 2014, un parent pourra prendre 30 mois, mais les 6 derniers mois seront soit obligatoirement pris par l'autre parent, soit perdus.

    Actuellement, le projet est de trancher encore. C'est à dire que ce serait 18 mois pour un parent et 18 mois pour l'autre.

    Déjà, quand votre enfant né comme la mienne en début d'année civile, il ne va à l'école qu'à 3 ans et demi. Pour trouver 6 mois de place en crèche, vous pouvez vous carrer le doigt dans l’œil. Chez une nounou ce n'est pas mieux. Elles sont rares celles qui acceptent des contrats si courts et les places sont chères, très chères. J'ai du trouver une nounou pour la fin de mon congé maternité puisque je reprenais ma mission intérim, et je peux vous dire qu'on a bien ramé. Maman pas en CDI, je n'intéressais pas les assistantes maternelles qui avaient peur qu'à chaque fin de contrat, je mette aussi fin au leur.

    Donc on nous supprime des mois de congé parental, mais à côté, le gouvernement a été clair et a déjà assuré qu'il ne tiendra pas ses promesses, il n'y aura finalement pas de créations de moyens de garde, pas de créations de place en crèche... pour la simple et unique raison, qu'il n'y a pas d'argent pour ça.

    Sauf que, contrairement à ce que vous êtes beaucoup à penser, le congé parental n'est pas une aide attribuée à des profiteurs, des branleurs qui veulent juste rester à la maison sans rien foutre.

    Pour avoir droit au congé parental, il faut avoir cotiser :

    "Le congé parental rémunéré est ouvert aux parents d’enfant de moins de 3 ans ou d’enfant adopté de moins de 20 ans. Pour en bénéficier, il faut cesser son activité professionnelle ou se limiter à un temps partiel. Il faut en outre avoir cotisé au minimum 8 trimestres au régime vieillesse. Ces cotisations doivent avoir été versées dans un laps de temps (2 à 5 ans) qui dépend du nombre d’enfant"

    Pas de travail = pas de cotisations

    pas de cotisations = pas de congé parental

    Quand au fait de dire que les MAF (mères au foyer) ne sont que des profiteuses (ou oui on voit vos commentaires sur les articles des journaux) qui ne branlent rien de leur journée, pourquoi ne prendriez vous pas leur place une journée ? Entre le ménage, les courses, les papiers, les enfants... la journée c'est tout, sauf du repos. Alors oui, quand on travail, on fait notre journée de travail + celle de maman. Donc double journée. J'en sais quelque chose puisque j'avais fait le choix de ne pas prendre de congé parental. Mais quand on voit le coût des moyens de garde, on se rend compte qu'on est vite perdant.

    Vient ensuite la réflexion fréquente :

    "l'état n'a pas à payer pour vos gosses. Si vous ne pouvez pas les assumer, ne les faite pas".

    Donc déjà, je rappelle que n'ont droit au congé parental que les personnes qui ont cotisé dans un certain laps de temps qui dépend du nombre d'enfant. Donc la maman qui fait le choix d'interrompre son activité pour élever ses enfants, elle ne vole l'argent de personne. Comme tous salariés, ces gens ont payé des cotisations.

    Si maintenant on compare ce raisonnement à celui de la Sécu.

    Quand vous êtes en arrêt de travail (accident ou maladie), qui vous paye ? LA Sécu. Grâce à quoi ? Les cotisations. Donc vous trouvez normal qu'on vous verse des indemnités puisque vous avez cotisé.

    Quand vous allez chez le médecin, à la pharmacie... qui rembourse ? La Sécu. Grâce à quoi ? Les cotisations. Mais pour vous, vous cotisez par vos salaires, donc c'est normal. Le principe est donc exactement le même avec le congé parental.

    Si vous considérez qu'une maman en congé parental n'est qu'une profiteuse du système, lorsque vous êtes en arrêt de travail, vous êtes aussi un branleur qui stoppe son activité au frais des gens qui cotisent.

    Ce gouvernement est égoïste. Il se cache sous des prétextes d'égalité homme/femme pour pondre de tels projets alors qu'ils savent pertinemment que les hommes qui ne prenaient déjà pas ce congé parental quand ils en avaient le choix, ne le prendront pas plus aujourd'hui. Ils savent donc qu'ils feront forcément des économies même si pour ça, il doit appauvrir encore et toujours plus les français moyens. Un militaire, un artisan, un homme qui gagne nettement plus que sa femme... ces hommes ne se contenteront jamais de 380 € de congé parental. Ils savent qu'ils couleraient leur famille.

    Ce gouvernement qui ose dire que les hommes qui ne prennent pas leur congé parental, et ne s'investissent donc pas dans leur rôle de père, vous ne trouvez pas ça insultant messieurs ? Parce que finalement, en disant clairement que le gouvernement veut inciter les pères à jouer leur rôle de père, c'est carrément les insulter. Un homme qui refuse de prendre un congé parental parce qu'il sait qu'il va mettre sa famille en difficulté financière, c'est un homme qu'on doit respecter. Un homme qui se lève tous les matins, qui va travailler, qui ramène le salaire, qui respecte le choix de sa femme de mettre sa carrière en suspens pour élever les enfants, c'est un homme et un père. Ce gouvernement ose clairement dénigrer les pères, en affirmant qu'un homme qui ne prend pas de congé parental ne joue pas son rôle. Le salaire de monsieur permet d'assurer le logement, la nourriture, les vêtements, les soins... des enfants. Le rôle de père est donc totalement assurés par ces hommes. Marisol Touraine, Najat Vallaud Belkacem et toute la bande devraient apprendre que la paternité ne se juge pas au nombre de jours de congé parental pris. Et dire le contraire, c'est de l'égoïsme et c'est surtout montrer délibérément qu'on nous prend pour de parfaits imbéciles.

    Si le gouvernement voulait vraiment l'égalité homme/femme dans leurs rôles de parents, il y a longtemps qu'il y aurait eu du changement dans la justice quant il s'agit de séparation et surtout de résidence des enfants et des droits de visites et d'hébergement. Vous n'auriez pas, en cas de séparation qu'un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. La question de la résidence alternée quand elle est possible, ne se poserait même pas si, messieurs les pères, le gouvernement se soucier vraiment de votre rôle.

    C'est ce gouvernement qui veut vous diminuer aux yeux de la société.

    Maintenant, si demain on vous annonce que pour combler le déficit de la Sécu, on supprime tous les remboursements médicaux, que les arrêts de travail ne seront plus indemnisés... mais à côté, on maintient les montants des cotisations voir on les augmente. Vous seriez d'accord ou vous iriez vous battre pour sauvez vos droits ?

    Concernant la durée, pour les naissances à partir du 1er janvier 2015, le nouveau projet serait de 18 mois papa/18 mois maman.

    Si je vous ai convaincu, vous pouvez nous rejoindre sur la page Congé Parental, et projet de loi

    Et sur l'événement "Trop c'est trop!! Les bébés révoltés"

    Que vous attendiez un enfant, que vous en ayez déjà et n'ayez pas prévu d'en avoir d'autres... tout le monde est concerné. Au pire, soutenir ne fait jamais de mal.

    N'hésitez pas à partager tous les liens, pour que le mouvement prenne de l'importance. A plusieurs, nous sommes toujours plus forts.

     SIGNER LA PÉTITION

    Rendez-vous sur Hellocoton !
    « Pour faire mes fiches recettesPréparer les fêtes de fin d'année (partie 2) »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    sandrine
    Jeudi 2 Octobre 2014 à 12:00
    youhou! c'est trop vrai.... Déjà signé!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :