• Priorité, femme enceinte

    On parle souvent de ces gens qui, aux caisses prioritaires, font souvent mine de ne pas voir la femme enceinte juste derrière eux.

    Aujourd'hui je ne parlerais pas de ça, parce que j'ai bien connu la situation durant ma grossesse. Et comme je suis carrément du genre à ne jamais rien oser demander, j'ai passé ma grossesse à attendre derrière des caddies plein à dégueuler alors que souvent (surtout à la fin, pour mon congé mat, que Lhom enchainait les heures de boulot de folies du genre 6 h à 1 h, oui oui vous lisez bien), je n'avais que 5 ou 6 articles.

    Non aujourd'hui, ce qui me révolte, c'est justement ces femmes enceintes à la caisse prioritaire. Parce que si moi j'avoue ne jamais avoir osé demander une seule fois à passer devant (malgré mes contractions permanentes dès mon 4ème mois de grossesse) et vénérer celles qui ont le courage de le faire. Certaines en revanche, ne se prennent vraiment pas pour de la merde.

    Exemple dimanche matin. Première fois de ma vie que je suis obligée d'aller faire des courses urgentes un dimanche matin. La semaine ayant été plus que chargée jusqu'au samedi à 00 h, je me suis retrouvée le samedi soir à réaliser que je n'avais pas pris une minute pour aller faire les courses. J'ai pensé  "tampis ça attendra lundi". Sauf que non, ça ne pouvait pas attendre lundi. Première et dernière fois que ça m'arrive.

    Dimanche matin, je vais donc au magasin avec Moustik et ma maman (parce que j'ai horreur de faire les courses seule). Au moment de la caisse, c'est dingue le nombre de gens qui font leurs courses le dimanche Nous nous retrouvons à la caisse voisine de la caisse prioritaire. Toutes les caisses sont pleines à craquer. Le vieux monsieur à la caisse prioritaire n'a un caddie que parce qu'il a du mal à marcher sans appui visiblement. Et puis, je comprends qu'à son âge, même les 7 malheureux articles que contient son fameux caddie, soient vite lourds pour lui. Surtout vu l'attente aux caisses.

    Soudain, une bonne femme arrive. Madame POUSSEZ-VOUS-J-ARRIVE. Elle traverse toute la rangée de caisses, sans un pardon ni un merci. Non c'est juste naturel pour elle que tout le monde s'écarte sur son passage. D'ailleurs, ça a failli clasher quand elle est arrivée à notre hauteur. Moustik était devant le caddie, il tenait sagement notre caddie, et madame arrive et, si je n'avais pas eu le réflexe de tirer Moustik par la main, elle lui mettait le caddie dans la tête. Évidemment, je "sermonne" Moustik :

    - Fais attention mon cœur. Il y a des gens tellement cons dans le monde, que souvent ils préfèreront tuer un gosse plutôt que d'avoir une seconde la politesse de dire "pardon".

    Elle me jette un regard froid, mais ne répond rien (peut être parce qu'elle s'était prise des réflexions à chaque caisse) et poursuit sa course... jusqu'à la caisse voisine. La caisse prioritaire !!! Ni une ni deux, elle venait de la droite, se met sur la gauche et sans rien demander, pousse le caddie du vieux monsieur et lui passe devant. Il lui demande donc :

    - Ça ne vous dérange pas de passer comme ça devant tout le monde ?

    - C'est une caisse prioritaire ici.

    - Et alors ?

    - Les femmes enceintes d'abord. Et vous n'êtes pas enceinte que je sache. Si ça ne vous convient pas, vous choisissez une autre caisse au lieu de faire perdre votre temps à tout le monde.

    Ah bah en même temps, vu sa tenue, personne n'aurait pu deviner qu'elle était enceinte. Et encore moins le contenu de son caddie (1 pack de bières, 1 pack de coca, 1 filet de pommes de terres...) quasiment que des articles lourds en prime. Pour ma part, j'évite toujours de sortir les articles lourds aux caisses. Entre mettre une fois dans le caddie, sortir à la caisse, remettre dans le caddie pour ressortir à la voiture... On n'en fini pas de se tuer les reins. Alors quand je peux éviter de sortir les articles trop lourds, j'en profite. Et puis pour les caissières aussi. D'autant plus enceinte !! Quand je pense que deux secondes avant, elle revendiquait sa priorité et qu'ensuite elle se plait à porter du poids, à tirer sur ces reins... Et puis franchement, le temps qu'elle vide son caddie, le vieux monsieur aurait eu le temps de payer, ranger ses courses et partir.

    Bon ok, prochaine grossesse, moi aussi dès le second mois de grossesse je me comporte comme elle. Ce qui me choque, c'est qu'elle n'a même pas eu la politesse de demander pour passer devant tout le monde. Prioritaire ok, mais qui lui dit que les gens n'avaient pas un handicap quelconque (tous les handicaps ne sont pas visibles ou flagrants), une carte prioritaire justement... Et en prime, elle est agressive.

    J'espère qu'elle a eu l'idée de mettre des livres d'éducation sur sa liste de naissance, juste histoire que son enfant sache au moins les bases de la politesse.

    Alors prioritaire ok, mais un peu de politesse ça n'a jamais tué personne. J'ai moi même eu le coup l'année dernière (article à venir, ça vaut le coup), et franchement, la prochaine qui me fait un tel coup, sur le point d'accoucher ou pas, elle restera derrière. C'est garanti !!

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « Quand la température monte...Maman, pot !! »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    sylvie
    Samedi 28 Mai 2016 à 12:21

    Ce que je reproche aussi aux personnes porteuses de carte de priorité ou d'invalidité, c'est le manque de politesse. Etant porteuse d'une de ces cartes,j'ai remis plusieurs fois des personnes a leur place. exemple, une fois une dame dans le bus montre sa carte a une enfant d'environ 5 ans (la pauvre petite, elle se demandait ce qui se passé) une autre fois une autre femme qui présente sa carte et qui vire les gens agressivement en leur disant vous n'avez pas de carte alors dégagez (a une caisse) et la même dans le bus fait dégager un vieux monsieur ,elle avait le choix entre un vieux mr blanc et un vieux mr noir devinez lequel elle a viré très méchamment. A moi, il m'est arrivé de demander a passé (j'ai la carte) je me présente a la caissière et la cliente qui allait passer dégaine sa carte en disant je suis prioritaire je n'ai pas pu m'empêcher de lui répondre qu'avec le sourire cela passer mieux. Alors avoir une carte ou être enceinte, cela n'empêche pas d'être poli.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :