• Rédiger un projet de naissance

    Quand nous avions enfin passé les 3 mois fatidiques pour Ptitdeuz, nous avions commencé à réfléchir à notre projet naissance. Enfin tellement commencé à y réfléchir, qu'il était déjà rédigé. Mon premier accouchement s'était bien passé, nous en avions gardé de bons souvenirs.

    Pour ce troisième et dernier accouchement (si si c'est sûr), j'ai donc repris exactement la même chose puisque nos envies et nos attentes n'ont pas changées.

    Pour Moustik j'ai accouché à la maternité de l'Hôpital. L'équipe médicale était très à l'écoute, principalement là pour m'expliquer et me conseiller. J'ai accouché, je n'ai pas été accouchée. Finalement notre projet naissance, c'est juste demander que ça se passe, dans la mesure du possible, comme ça s'est passé à la maternité du CHU alors que nous n'avions rien demandé.

    Voici donc notre projet de naissance :

    Afin que l'équipe médicale prenne connaissance de nos attentes et de nos désirs pour la naissance de Minidoux (oui c'est le surnom provisoire de Minidoux), nous avons établi ce projet de naissance. Nous vous remercions par avance pour l'attention que vous y porterez.

    Nous sommes bien conscients que des circonstances imprévues peuvent amener l'équipe médicale à prendre des décisions différentes de nos souhaits. Nous désirons alors être informés autant que possible des décisions médicales qui seront prises et des gestes médicaux effectués, que les étapes et l'avancée du travail nous soient expliquées pour que nous puissions participer, coopérer.

    - Je souhaite être accompagnée de mon époux, pendant toute la durée de l'accouchement. Bien sûr, c'est une chose à voir avec votre homme. Pour ma part, il n'était pas question pour lui, de manquer ça pour Moustik ni pour Ptitdeuz. C'est donc logique pour lui aussi d'être là pour Minidoux. Dès qu'il en a la possibilité il m'accompagne et reste à mes côtés, il est donc logique pour lui qu'il en soit de même pour la naissance de ses enfants.

    - Je veux une péridurale. Oui même si je me disais que bon, accoucher sans péridurale, d'autres l'ont fait avant nous. Parce que si l'accouchement s'est bien passé, les contractions ont vraiment été garces avec moi. En même temps, faut être un peu fêlée pour attendre d'être dilatée à plus de 7 pour demander la péridurale.

    - Je souhaite accoucher dans la position de mon choix : sur le côté. Comme pour Moustik. Je n'avais assisté qu'à un cours de préparation à l'accouchement pour Moustik (j'avoue ça m'avait bien saoulée, c'était d'un ennui à mourir) et la seule chose que j'avais retenue de ce cours, c'était la dame qui disait : "les accouchements sur le côté limite les épisiotomies."

    - Je ne souhaite pas d'épisiotomie (tu l'as bien compris avec mon souhait précédent), sauf si danger pour le bébé ou pour moi. Je préfère une déchirure, comme j'ai eu pour Moustik. Avec la péridurale, je n'ai même pas senti qu'elle me recousait. Même si avec la peur de l'aiguille, j'ai maintenu le contraire tout le temps où elle me recousait.

    - Je souhaite, sauf en cas d'urgence, accoucher sans que le travail soit accéléré ou ralenti artificiellement.

    - Si je devais subir une anesthésie, nous serions rassurés que le bébé soit en peau à peau avec son papa, comme il l'a fait pour notre premier.

    - Nous aimerions que la proximité mère enfant soit maintenue au maximum. Ou du moins que la présence du papa soit maintenue en permanence auprès du bébé.

    - J'aimerais allaiter bébé à la demande. A défaut, j'aimerais pouvoir tirer mon lait, et lui donner en cas d'impossibilité à le nourrir directement, ou qu'il lui soit donné par le papa.

    Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre projet et souhaitons à nouveau vous témoigner notre confiance.

    J'ai donc imprimé et glissé ça dans mon dossier médical de grossesse, avec mes directives anticipées. Même pour un accouchement on ne sait pas ce qui peut arriver. Je préfère prévoir un minimum. J'ai bien failli y rester pour une "simple" révision utérine.

    Et vous, vous avez rédigé un projet naissance ? Vous savez ce que vous voulez, ne voulez pas... ?

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « Les anniversaires de mariageQuand les enfants s'interrogent sur la grossesse »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Audrey
    Vendredi 14 Août 2015 à 12:59
    Audrey

    Merci pour ce partage, je m'apprête à revivre un second accouchement d'ici qq mois, et même si je ne l'ai pas fait pour mon premier, ce projet de naissance m'inspire. Est-il vraiment suivi par le personnel de l'hôpital ? 


    J'en profite également pour vous féliciter pour ce blog, que je suis depuis quelques temps déjà, et qui m'inspire beaucoup ! j'avoue néanmoins manquer de temps (et parfois de motivation) pour réaliser tout ce que j'aimerais pour être mieux organisée, mais le blog est une mine d'or, alors à mon rythme, je pioche toutes les idées utiles ! Merci donc :) 


    Et félicitations pour votre bébé tout neuf !

    2
    Jeudi 10 Septembre 2015 à 22:35

    Merci pour ce message qui fait énormément plaisir.

    Le manque de temps ce n'est rien. Moi même, j'ai beau tenter d'être organisée le plus possible, je manque souvent de temps pour faire tout ce que j'aimerais faire. De motivation aussi en ce moment pour être franche. Avec l'arrivée de BB, l'emménagement... n'en parlons pas he J'ai souvent envie de faire trop de choses. Sur ça, je n'arrive pas à me soigner.

    Alors ici il a bien été suivi. A part l'accouchement sur le côté, mais la situation le jour J a fait qu'il était urgent que BB sorte.

    Félicitations à vous pour ce second BB smile

    3
    stephanie
    Mercredi 5 Juin à 18:04

    Bonjour

    je trouve ton article intéressant. je me permets de t'écrire et si tu souhaites répondre en privé , je le comprendrais aussi.

    Je suis actuellement enceinte de mon 2ème enfant et je suis étonnée d'avoir reçu de la part de la maternité un papier à remplir concernant la désignation d'une personne de confiance et la rédaction de mes directives anticipées. je n'ai pas eu à le faire pour mon 1er enfant.

    Je vois que tu en parles, pourrais tu m'aider à y voir plus clair.

    J'avoue que cela me fait peur et je ne sais pas trop quoi écrire. Je suis même dans l'hésitation entre le confier à mes parents ou mon conjoint ( nous ne sommes pas mariés) .

    Merci par avance pour ta réponse.

      • Mardi 25 Juin à 21:56

        Bonsoir Stéphanie,

        Je réponds tardivement n'étant plus trop présente sur le blog ces derniers mois. D'abord félicitations pour ce deuxième bébé. 

        Pour ma part, je n'ai jamais rien reçu de la maternité. Aucun personnel soignant ne m'avait jamais parlé du projet de naissance ou des directives anticipées. C'est sur internet que j'ai découvert ce qu'était un projet de naissance. Quand tu en parles au personnel médical, tu vas avoir ceux qui te soutiennent et respectent tes volontés. Et tu as ceux qui te regardent l'air de dire "on en a accouché d'autres avant toi, alors ton projet on s'en cogne...".

        Pour ma part, quand j'ai vu comment se déroulait ma deuxième grossesse, j'ai anticipé pour les directives. Je sais que, s'il doit m'arriver quelque chose un jour, je ne veux pas que mes proches se demandent ce que j'aurais voulu. Après c'est précisé dans mes directives "je souhaite telle et telle choses, mais si mes proches voient les choses autrement, ils feront comme ça leur ira". Mes directives sont plus un plan à suivre en dernier recours. Exemple pour mes obsèques, je précise que je ne souhaite pas spécialement de cérémonie religieuse, sauf si c'est le souhait de mes enfants. Après tout, moi je ne serais plus là, alors si ça peut faire aider mes enfants, qu'ils fassent comme bon leur semble. 

        La maternité désire connaître ce que tu veux qu'ils fassent si ta vie est en danger, à quelle personne se référer. Personnellement je trouve ça très bien. Mais ça n'engage que moi.

        Concernant l'enfant, que vous soyez mariés ou non, dans tous les cas l'enfant est confié au père qui reste le parent. Sauf s'il venait à ne pas le reconnaître. Je pense que l'idéal serait que vous en parliez tous les deux, que tu réfléchisses à ce que tu souhaites. Par exemple, accepterais-tu d'être maintenue en vie par des machines, et si oui durant combien de temps ? Ce genre de questions.

        Effectivement ça fait peur parce qu'on ne veut jamais envisager le pire. Mais prévoir ne veut pas dire que ça arrivera. Et ça peut être un poids en moins pour nos proches si jamais ça devait arriver.

        J'espère t'avoir apporté quelques éléments de réponse. Si jamais, n'hésite pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :