• Y a pas à dire

    Ma 5me semaine dans mon nouveau boulot va arriver à sa fin.

    Et jusqu'à présent, tout se passe super bien. J'adore mon boulot, j'adore l'ambiance... J'aime tellement ce que je fais que je ne vois même plus le temps passer. Je n'en reviens pas comme les journées passent vite. Le vendredi je suis toujours surprise d'être déjà au weekend. Le matin je vais bosser avec envie... Il faut dire aussi que c'est le boulot dont je rêvais depuis mon pseudo licenciement. Je fais les mêmes tâches, la seule différence c'est l'ambiance. Contrairement à mon ancien poste, ici je n'ai pas un patron hystérique qui insulte tous les salariés ou les menaces de tout et de rien. Et je n'ai pas des collègues qui jouent à celui qui pourrira le plus les autres. C'est forcément plus agréable. J'ai bien pris mes marques sur mon poste. Dès le début on m'a laisser prendre des initiatives, organiser mon poste comme ça m'allait... j'ai pu changer ce qui ne me convenait pas... le rêve. Je peux le dire...

    i love my new job mug-p168880617585752598214dk 325

    J'ai réussi à me réorganiser entre vie professionnelle et vie familiale. 5 mois de chômage sans sortir, ça n'avait pas aidé. Bon du coup, ma liste des 101 choses en 1001 jours n'avance plus comme avant.

    Le midi, je rentre, Lhom m'a préparé le repas, je mange avec Moustik, Lhom prépare ensuite Moustik pendant que je me prépare moi-même, puis direction la promenade quand le temps le permet. Ca évite de rester sur le canapé devant "Scène de ménage", même si Moustik en raffole, il raffole encore plus des poneys que nous avons à côté de la maison.

    Un bon petit rythme de prit pour ma part. Comme avant. Le hic, c'est Lhom qui en a marre de rester à la maison, enfermé, sans voir personne. Tant que j'étais au chômage, il n'était pas seul à la maison, mais maintenant qu'il ne voit plus personne de la journée, ce n'est plus pareil. Et bien sûr, avec son patron qui le pourri et raconte plein de conneries sur son dos, juste parce qu'il est blasé que Lhom n'ai pas reprit le boulot depuis tout ce temps, ça n'aide pas à son moral.

    Et à l'inverse de Lhom, je n'ai plus envie de sortir quand je rentre du boulot. Le samedi c'est la journée course, dans tous les sens du terme. Je n'ai pas le temps de voir passer mes week-end. Le dimanche je ne suis pas stressée à l'idée d'aller bosser le lendemain. Non parce que dans mon ancien boulot, j'étais heureuse le vendredi de laisser cette entreprise pourrie derrière moi. Mais le samedi midi je pleurais déjà en pensant qu'il ne restait que le dimanche et qu'ensuite il y aurait lundi et retour au bagne. Je ne vous raconte même pas comment j'étais le dimanche soir. J'ai vécu ça pendant 2 ans, et aujourd'hui je me dis que pour une première expérience professionnelle, au moins ça te forge. 

    Maintenant Lhom me trouve épanouie et Moustik est tout content de me voir rentrer à midi et le soir. Y a pas à dire, il n'y a rien de mieux qu'une maman épanouie pour une famille heureuse.

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    « La robe de mariéeSur un coup de tête aussi ça peut marcher »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Février 2012 à 12:00
    avec un papa épanoui aussi c'est encore mieux non ?! c'est pas facile de rester à la maison tandis que le conjoint bosse, et encore plus pour un homme je pense (cf le concept du père de famille qui doit assurer les besoins du foyer)... Espérons que ton homme va trouver un boulot aussi bien que le tien !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :